Note analytique du dossier « Ecrans mon amour » INA Global 2014.

INA Global n°1

Première de couverture de la revue INA Global n°1. 2014

Note analytique du dossier « Ecran(s) mon amour » de la revue INA Global n°1 (2014).

Par Marie-Julie Catoir-Brisson.

Mots-clés : écrans, généalogie, tablette, usages, étymologie, histoire de l’écran, ambiance, saturation visuelle, environnement, typologie, représentation, cadre, expérience, factitivité, postures spectatorielles.

 

Lire la suite

Le cadre des écrans par Anne Beyaert-Geslin

Le cadre des écrans n’est plus associé à la contemplation qui est le terme toujours associé à l’observation du tableau et du paysage mais se prête au contraire à des usages actifs, à différentes pratiques qui accompagnent la transformation du statut d’image en celui d’interface. Une fonction pratique prend de l’importance, notamment avec le stade le plus actuel des écrans, celui qui commence avec les ordinateurs portables et s’accomplit avec les téléphones et les tablettes portatives transformées en support d’inscription, en cadre polyvalent d’un appareil photo ou d’une console de jeux, etc. Comment cette fonction pratique fait-elle évoluer postures et gestes ? Lire la suite

Résumé de la 4ème rencontre “L’expérience du cadre” par Marie-Julie Catoir-Brisson

Cette quatrième rencontre du programme “Métamorphose des écrans” a eu lieu le 11 mars 2014 à la MSHA (Université Bordeaux Montaigne), en visio-conférence avec le laboratoire de résistance sémiotique (UQAM) à Montréal.

 « DES SIEGES POUR LES ECRANS » PAR ANNE BEYAERT-GESLIN

A partir de la distinction entre la notion de cadre comme contour et comme bordure, on peut distinguer le cadre des écrans numériques de celui du cadre artistique. L’écran se confond avec le support formel de l’image, et les images deviennent des interfaces qui permettent un dialogue avec les usagers. Les ordinateurs et les tablettes impliquent le corps de manière différente. Ils semblent modifier la façon de s’asseoir et invitent à redéfinir les poses du corps entre deux supports. Lire la suite

4ème rencontre du programme « Métamorphoses des écrans » : 10 mars 2014, MSHA. Bordeaux Montaigne.

La prochaine rencontre du programme « Métamorphoses des écrans » aura lieu le lundi 10 mars 2014, à 15h à la MSHA, à l’Université Bordeaux Montaigne.

Cette rencontre, organisée avec le soutien de la MSHA, se déroulera en visio-conférence avec l’UQAM (Montréal) et portera sur le thème  : « L’expérience du cadre« .

Anne Beyaert-Geslin (MICA) et Line Dezainde (UQAM) interviendront lors de cette séance, et la discussion sera animée par Stéphanie Cardoso (MICA).

Lire la suite

Calendrier des rencontres «Métamorphoses des écrans» Printemps 2014, MSHA, Université Bordeaux Montaigne.

Le Programme « Métamorphoses des écrans : de leur multiplication à leur dissolution. Approches sémiotique et intermédiale » est co-coordonné par Marie-Julie Catoir-Brisson (Bordeaux 3), Martine Versel (Bordeaux 3), et Emmanuelle Caccamo (UQAM).

Présentation détaillée du programme.

Calendrier des rencontres – printemps 2014 :

  • L’expérience du cadrele 10 mars 2014, de 15h à 17h30.

Invitées : Anne Beyaert-Geslin (Bordeaux 3) & Line Dezainde (UQAM).

Discutante : Stéphanie Cardoso (Bordeaux 3).

Salle Jean Bordes, MSHA, Université Bordeaux Montaigne, en visio-conférence avec l’UQAM.

Lire la suite

SmartFipa : Analyse d’une expérience multi-écrans. Par Marie-Julie Catoir-Brisson*

Affiche_Fipa_2014Note analytique, pour le programme «Métamorphoses des écrans», janvier 2014.

Mots-clés : SmartFipa, écrans, dispositifs, expérience, interactivité, usages, design.

Jeux d’écrans : l’affiche du Fipa 2014 d’après une œuvre de Dominique GONZALES-FOERSTER.

Lire la suite

Résumés de la 1ère rencontre « Sémiose et intermédialité de l’écran » par Emmanuelle Caccamo

Cette première rencontre du programme « Métamorphoses des écrans » a eu lieu le 1er octobre 2013, à l’UQAM. Elle était organisée par le laboratoire de Résistance sémiotique.

«DES MANGAS, DES LÉGUMES, DES JOURNALISTES: ÉCRAN ET FILIÈRES SÉMIOSIQUES» PAR CATHERINE SAOUTER

La BDreportage Anne Frank au pays du manga, le webdocumentaire Épluche ta ville et La Presse+, version électronique du journal quotidien pour tablettes, ont en commun d’être tous trois diffusés sur des écrans. Catherine Saouter s’est proposée d’examiner ce corpus dans leurs sémioses diachronique et synchronique. Diachronique d’abord, car ils sont accessibles par le biais du même média à travers leurs interfaces interactives. Synchronique ensuite, car chacun reconfigure un genre médiatique plus ancien – existant avant l’avènement du numérique – tels que la bande dessinée, le documentaire et la presse. En utilisant les outils de la transtextualité (Genette, 1982) et de la polysémiotique (Lemke, 2002), la sémioticienne a dressé une cartographie des filières sémiosiques (Saouter, 2012) ayant trait à chacune de ces productions sémiotiques. Lire la suite